La beauté du silence

J-7 : Cas confirmés UK : 8077 (+ 42, 1 % depuis J5)

Kensington and Chelsea : 91 (+12,3 %)

Morts : 422 (+ 50 %)

Enfin, nous sommes officiellement confinés, depuis lundi soir exactement. Et là on voit la différence. Plus personne ou presque dans les rues, trafic automobile réduit, bus vides, 20 personnes maximum à la pharmacie, 2m de « social distancing » entre chaque client.

Il était temps: j’entends parler de plus en plus de gens malades, même le prince Charles a le Covid-19. A la télé, les professeurs de médecine se succèdent qui, comme en France, conjurent les gens de rester chez eux et déplorent le manque de moyens. Pas assez de masques etc… C’est assez inquiétant, d’autant plus que, selon Libé, le Royaume-Uni se situe en bas du classement des pays européens en ce qui concerne le nombre de lits en soins intensifs (6,6 pour 100 000 habitants, contre 9,7 pour l’Espagne, 11,6 pour la France, 12,5 pour l’Italie et 29,2 pour l’Allemagne). Cela dit, il n’y a pas d’attestation de sortie à signer comme en France, ou d’amendes. Cela viendra sans doute. En attendant la dispute porte sur les ouvriers du bâtiment. Doivent-il continuer à travailler ou pas ? Le maire de Londres (Labour) dit non, le gouvernement (Conservateur) dit oui à condition que la règle des 2 m entre ouvriers soit respectée ce que je trouve fort hypothétique sur un chantier. A suivre….

Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles : 250 000 personnes se sont portées volontaires pour aider les personnes confinées d’office par le gouvernement jusqu’en juin i.e. faire les courses ou leur passer un coup de fil. Belle solidarité. Si vous habitez Londres et que vous souhaitez participer : https://covidmutualaid.org/local-groups/

Vous pouvez aussi participer à une étude belgo-française sur les effets psychologiques du confinement:https://uclouvain.be/fr/instituts-recherche/irss/covid-et-moi.html?fbclid=IwAR0XcpnZWIBCmsmYnl6PScwOpAZdaKfwmg_eInlc34EUeh2MdTWpMrEUocA

A titre personnel, la bonne nouvelle c’est que je redécouvre le silence. Nous habitons sur l’une des lignes d’approche de l’aéroport d’Heathrow. Qu’elle soit activée et le premier avion nous réveille. Le bruit se mêle à d’autres pendant la journée, nous n’y faisons pas attention mais il suffit d’un week-end plus calme, d’une baisse du trafic routier pour n’entendre plus que les avions pourtant encore assez haut dans le ciel. Cela a cessé ou presque. Que plaisir ! Je me rends compte du degré de pollution sonore auquel nous étions exposés.

Paressant sur mon canapé, je viens de lire d’une traite « Surface » d’Olivier Norek. Pocket ed. Un polar mais qui ne parle pas de virus…

2 commentaires sur « La beauté du silence »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :